top of page

QU'EST-CE QU'UN YAGYA ?

Un YAGYA est un rituel d'offrandes ancestral organisé autour d’un grand feu contenu dans un foyer. Les Yagyas sont réalisés pour le bien de l'humanité et de l'univers, pour la Paix. On offre différents types d'ingrédients à l’intérieur d’un « kund » : le foyer où se trouve le feu sacré. Chaque ingrédient contient une dimension symbolique, profonde : ils sont choisis selon le continent où est réalisé le Yagya et selon la forme divine honorée. Le feu divin agit ici comme un transporteur. En brûlant, les ingrédients se transforment en fumée et redeviennent énergie. Ils passent de la dimension visible à la dimension invisible. Shri Sathya Sai Baba explique que Dieu n’a pas besoin de ce type d’offrandes mais que ces pratiques sont des étapes aidant l’humain à progresser et à s’élever spirituellement. Les rituels, aussi appelés « Sadhana » ou « discipline spirituelle » sont des moyens pour l’humain d’interagir avec Dieu, de créer une relation avec lui, de communiquer avec lui ; c'est une occasion pour l’individu d'offrir son être tout entier à Dieu et de s'abandonner à lui à travers ce rituel. Pendant ce Yagya, l’aspirant fait le souhait d’abandonner toutes ses tendances négatives (jalousie, haine, avarice, luxure…) qu’il offre au feu purificateur, qui les brûle et les réduit en cendres, en même temps que l’égo.  


Les Yagyas permettent de bénéficier de la présence et de la guidance de Swami Ajay. Ils ont un but à la fois collectif et personnel car un groupe humain est composé d'individus : les Yagyas sont réalisés avec l'intention profonde d'aider le monde et de purifier l'atmosphère. Ils remplissent également le cœur des participants de gratitude, d’amour et d’un sentiment profond d’unité, libérant nos obstacles et nos problèmes… Ces rituels jouent un rôle crucial dans la mission de Swami Ajay ; il en effectue plus d’une dizaine par an dont une partie à l’étranger. La façon dont il les organise diffère quelques peu de la méthode traditionnelle car il simplifie grandement les rituels pour pouvoir officier seul et permettre à chacun de participer aux offrandes. Elles sont habituellement réservées aux prêtres qui officient minimum à quatre, ne laissant pas participer les spectateurs du Yagya. Swami gère seul la responsabilité du rituel et de cette énergie, ce qui lui demande beaucoup de concentration.
 
La forme des Yagyas organisés en Europe par Swami Ajay est simplifiée. Des groupes d'environ neuf à douze participants sont admis à tour de rôle pour s’asseoir près du feu et faire les offrandes. Swami Ajay insiste sur l’idée que les êtres humains sont tous les enfants du même Père et de la même Mère, Dieu, et qu’il est donc normal de faire participer ceux qui le souhaitent. Il voit Dieu en chaque personne et honore Dieu à travers les participants... Le cadre du Yagya est bien défini, permettant de respecter la tradition tout en l’adaptant à l’époque actuelle et au lieu de réalisation. Au cours de ce processus, les participants peuvent ressentir des bénéfices à plusieurs niveaux de l’existence : mental, physique, matériel et spirituel… Sur le plan personnel, ces rituels transforment l’être en profondeur et font rattraper beaucoup de temps à ceux qui y assistent. Ils simplifient les problèmes, les émotions et les karmas, apportant beaucoup de grâce et d’énergie pour évoluer, pour réaliser son destin. 
 

Swami Ajay explique : « Nous devons nous demander : Pourquoi le Yagya est-il important ? Pendant ce séjour, nous avons prononcé les Noms de Dieu, beaucoup de ‘Swaha’, avec beaucoup d’Amour et d’unité, tous ensemble. Quand nous faisons un Yagya, il est important d’offrir le Samagri en mettant toute notre croyance dedans. Il existe peu de place en Inde où les gens peuvent s’asseoir ensemble comme nous venons de le faire, autour du feu. Avec la Grâce de Dieu, on a réussi à organiser le Yagna de façon à ce que tous puissent participer. Nous sommes dans le Kali Yuga, mais je ne le sens pas. Du moment que nous sommes ici c’est une sorte de Satyuga (Paradis). Du moment que nous participons à un Yagya, c’est une forme de Satyuga... »


« Tout ce qui se passe dans ce monde, c’est bien ! Parce que, quand Dieu fait quelque chose, il le fait toujours bien. Si vous estimez que ce que vous avez fait pendant ce séjour est bien et juste, cela veut dire que la grâce de Dieu est avec nous. Nous devons faire un choix, là où se trouve le bien il y a le mal aussi... Un Yagya, c’est un prétexte que Dieu nous donne pour voir combien de personnes vont y contribuer. On est en train de recevoir une occasion de faire le Seva, le service de Dieu, le service pour l’humanité. Il faut profiter de cette occasion pour faire ce service tous ensemble, chers dévots. Tout ce que vous avez fait pendant le Yagya va vous apporter de bonnes choses dans le futur. Tout ça, c’est une préparation. Je suis ici comme un frère, un petit frère ou un grand frère qui porte un surnom : Swami Ajay. Je suis content d’avoir reçu la grâce de faire ce Yagya et surtout de voir la famille de Baba réunie ici pour faire ce travail. Du moment que vous êtes heureux ici, en chantant les Bhajans, pour moi c’est un bon résultat. Du moment que vous êtes contents, que vous vous sentez bien, c’est bien. »
 

LES YAGYAS

officiés par Swami Ajay

Swami Ajay concentre son travail sur la purification intérieure des aspirants et sur la dévotion. Il aide chacun à la cultiver en son cœur. Puisque Swami Ajay simplifie les traditions hindoues pour les rendre accessibles, notamment pour les européens, il explique assez peu les subtilités et les détails des offrandes / rituels au public. Faisant plutôt ressortir l’essence du pourquoi ces rituels ont été établis et pratiqués au départ, il propose à chacun de venir faire son offrande personnelle et guide tout au long de la cérémonie avec bienveillance, patience et sincérité. Ces documents sont mis à disposition pour les personnes ayant peu de notions sur ce qu'est un Yagya. Rappelons-nous toujours que la connaissance n’a pas pour but de compliquer le rituel ou de rendre l’expérience « lourde ». Cette connaissance a pour but d’aider et de guider, d'amener à se perfectionner petit à petit. Elle est offerte à ceux qui ont soif d'apprendre et de comprendre. Dans ce type d'apprentissage, chacun doit faire son propre effort comme l’élève qui apprend de lui-même en classe. Les supports appuyent la recherche et donnent envie d'en savoir plus.

La base de tout rituel est l’AMOUR pour Dieu...

 

Il n'y a aucune raison d'avoir peur lorsque l'on participe à un rituel pour la première fois. La spiritualité est comme une école... Chacun vient avec un niveau différent et apprend sur le chemin, grâce aux enseignants et à son propre travail, en compagnie de ses camarades. Echanger, discuter et poser des questions (avant ou entre les séances de Yagyas) permet de clarifier les questionnements qui peuvent survenir.

 

Toutes ces informations ont été collectées sur plusieurs années grâce à de nombreuses ressources littéraires et multimédia, organisées pour être lues facilement et permettre de se préparer à un Yagya. Il est recommandé de lire calmement, de prendre des notes et de ne pas chercher à tout comprendre immédiatement : ces concepts s'assimilent grâce à l'habitude, la pratique et l'observation attentive.

LE TRAVAIL DE SWAMI AJAY

Guide pratique du Yagya

BIEN COMPRENDRE LES BASES, SE PRÉPARER

MISE EN PLACE DES YAGYAS

En Inde, Bhagawan Shri Sathya Sai Baba organise des Yagyas de 7 jours chaque année dans son Ashram à partir de 1962, montrant ainsi l’importance de ce type de cérémonies ancestrales. Les premiers « Ved Purusha Saptaha Gyana Yagyas » furent célébrés à l’occasion de la fête de Dasara (Navaratri), en l’honneur des neuf formes de la Mère Divine et symbolisant la victoire du bien sur le mal. La cérémonie était alors dirigée par des Pundits (prêtres qualifiés) sous la présidence de Baba. 


Un second Yagya annuel, appelé « Ati Rudra Maha Yagya », commença en août 2006 à Prashanti Nilayam. 

Swami Ajay étudia cette science ancestrale de 1994 à 1998 à travers ses voyages en Inde et en observant la réalisation de Yagyas à Maurice par les prêtres. Il commença à officier seul dès 1998. De nombreux Yagyas sont réalisés sous sa direction chaque année, à l’île Maurice comme à l’étranger : à Rodrigues, à la Réunion, en Angleterre, au Portugal, en Belgique et en France. 

Article du Sanathana Sarathi, magazine de l’Ashram : « Le Yagya est gouverné par les Mantras, le sacrifice et la Divinité. En effectuant un Yagya de sept jours, on s’assure à la fois le bien-être (Sreyas) et la Conscience de la Divinité (Gyana). On peut se demander pourquoi les Yagyas organisés à Puttaparthi doivent se dérouler sur sept jours... Le nombre sept (saptha) a une signification ésotérique en relation avec la création. Par exemple, on peut citer les sept Mondes (saptha lokas), les sept Sages (Saptha Rishis), les Sept mers (Saptha Samudras), les sept Montagnes sacrées, les sept sons (Saptha Swaras), les sept couleurs (saptha Varnas), les sept Chakras, etc. En faisant un Yagya de sept jours en accord avec les injonctions védiques, l’homme peut arriver à lever les sept voiles de l’ignorance, gravir les sept niveaux de la connaissance spirituelle et atteindre la libération (Moksha). Dans ce Yagya sept Divinités principales sont vénérées : Ganesha, Surya (le Dieu Soleil), Devi (la Mère Divine), Brahma, Vishnu, Shiva et Agni Shakti. En tout, sept potentiels divins sont vénérés. Bhagavan a déclaré que ces sept potentiels se trouvent dans l’homme. »

- Sanathana Sarathi Décembre 1997 
 

CLIQUER POUR AGRANDIR